• Le Royaume des Moutiks

[ JEU DE CARTES ] Kariba

Dans le règne animal, la loi du plus fort domine et dans « Kariba » c'est aussi le cas ! Nous avons reçu cet autre petit jeu de la part d'Helvetiq (on adore leurs jeux en format mini!) et depuis, nous le sortons plusieurs fois par semaine tellement nous l'avons adopté. Présentation d'un incontournable de la maison d'édition, imaginé par Reiner KniziaTrésor des Dragons », « Hop Hop Lapins! »...).



PRINCIPE DU JEU


« Au cœur de la savane, les animaux viennent s'abreuver au bord du lac, mais la loi du plus fort domine ! Ton but sera de gagner le plus de cartes possible. À ton tour, joue la carte Animal qui chassera les autres au risque de te faire chasser à ton tour. Dans ce jeu, l'éléphant est roi... sauf quand la souris passe par là. La boucle de la peur animale est bouclée ! »


Dans « Kariba », le but du jeu est d'amasser le plus de cartes pour remporter la partie en se basant sur la loi du plus fort, un peu sur le principe d'un jeu de bataille, mais pas seulement.



Coté matériel, voici ce que vous trouverez dans la mini boîte :


- 64 cartes animaux numérotées en familles de 1 à 8

- 8 pièces de puzzle formant un point d'eau

- Des règles du jeu en plusieurs langues.


Pour commencer, installez le point d'eau en assemblant les pièces de puzzle dans l'ordre, formant ainsi un octogone.



Chaque joueur reçoit 5 cartes qu'il garde pour lui face cachée des autres joueurs et le reste des cartes est placé au centre du point d'eau pour constituer la pioche.



Le principe du jeu est très simple. À son tour de jeu, chaque joueur doit poser une ou plusieurs cartes animaux autour du point d'eau en les plaçant face à leur numéro de famille. Il est possible d'en poser plusieurs à condition qu'elles soient de la même famille. Le joueur pioche ensuite le nombre de cartes nécessaires de manière à toujours avoir 5 cartes en main.



Pour récolter des cartes, c'est la loi du plus fort qui domine. Le joueur s’empare des animaux de valeur inférieure les plus proches, même si plusieurs intervalles vides les séparent (seule exception à cette règle, la souris (1) qui est la seule à pouvoir s'emparer des éléphants(8)). Mais qui dit intervalles vides dit qu’un autre joueur peut s’interposer entre vous et le troupeau que vous convoitez.



Par exemple, 3 girafes sont posées à leur emplacement (chiffre 4) et je les convoite. Il y a 2 léopards autour de l'étang (chiffre 6). À mon tour de jeu, il me suffirait d'ajouter 2 autres léopards pour remporter les 3 girafes, seulement, un joueur avant moi pose 3 rhinocéros (chiffre 7), s'emparant ainsi des 2 léopards en jeu.


Les cartes remportées ne sont pas ajoutées à notre main, mais sont mises à part pour le décompte final.



La partie prend fin lorsque la pioche est vide et qu’un des joueurs n’a plus de cartes. On compte alors le nombre de cartes gagnées et celui qui en a le plus devient le boss de l’oasis.


Pour les joueurs plus expérimentés, une variante est proposée dans les règles. Elle consiste à ajouter 3 cartes posées face visibles à la pioche. Le joueur peut alors à son tour de jeu choisir des cartes face visibles ou face cachée, l'avantage étant de pouvoir choisir les animaux qui lui manque, mais aussi de pouvoir afficher sa stratégie aux autres joueurs qui peuvent alors lui mettre des bâtons dans les roues.


POUR QUI ?


« Kariba » est conseillé à partir de 6 ans (mais possible vers 4/5 ans sans souci), pour 2 à 4 joueurs et des parties d'environs 15 minutes.


Il est affiché au prix mini de 12,95 euros sur le site d'Helvetiq.


LES PETITS PLUS


Tout d'abord, « Kariba » a tout le charme d'un jeu de bataille avec des petites subtilités en plus ce qui en fait un jeu très addictif. Il y une part de stratégie non négligeable malgré le hasard induit par la pioche des cartes. Vous devrez faire preuve d'anticipation et prendre quelques risques pour amasser les tas de cartes les plus intéressants, sans pour autant vous faire voler votre plan par les autres joueurs qui eux aussi peuvent convoiter les tas de cartes les plus gros. On prend plaisir à voir le joueur qui joue juste après nous rager lorsque ses cartes s'envolent sous son nez !



De plus, les règles sont très simples à expliquer, le jeu s'installe en moins d'une minute et les parties sont rapides. On les enchaînent donc sans souci car chacun a envie de prendre sa revanche, surtout si la défaite est écrasante !



Enfin, le format pocket, comme pour la plupart des jeux de cartes d'Helvetiq (« Tucano », « Kawaii »...) en fait un jeu facilement transportable et facile à avoir sur soi en toute circonstances (testé dans une salle d'attente de pédiatre et il a vraiment attisé la curiosité des autres parents). Bref, nous vous recommandons vraiment ce petit jeu frais et vitaminé !


LES PETITS MOINS


À deux joueurs, le jeu manque un peu de piquant. Il est bien plus plaisant à 3 ou 4.


L'AVIS DES MOUTIKS


Alice : « J'adore mettre plein de souris pour gagner les éléphants que tu poses Maman ! À chaque fois je les prends tous ! » C'est sa stratégie préférée, récolter un maximum de cartes souris (la couleur rose sans doute) et attendre d'en avoir 5 en main pour les jouer.



L'avis de Maman Moutik : Sans prétention, « Kariba » se place parmi nos jeux de cartes chouchous au même titre que les autres jeux dans ce format d'Helvetiq. Le point d'eau sous forme de puzzle ajoute clairement un aspect visuel au jeu qui aurait pu se contenter de piles de cartes les unes à côté des autres, mais le thème des animaux de la savane est bien respecté en ce sens. Petits et grands Moutiks sont conquis !


Merci une fois de plus à Helvetiq pour cette découverte ludique !

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout