• Le Royaume des Moutiks

[ DECK BUILDING ] Kibrul



Si vous nous suivez sur Instagram (d'ailleurs si vous ne le faites pas déjà, n'hésitez pas à aller faire vos curieux sur notre compte @le_royaume_des_moutiks), vous connaissez notre passion pour les decks building. Je pense que c'est notre gameplay de jeu préféré avec, entre autres, nos chouchous : "Aeon's End" et "Harry Potter - Hogward Battle". Grâce à Roussignol Édition (éditeur de jeux, mais également distributeur, que nous vous conseillons de découvrir de toute urgence car il y a vraiment de très belles pépites chez eux), nous avons eu la chance de recevoir le jeu "Kibrul" de Quentin Guesnel, illustré par Rkal, édité par Paradice Games et distribué donc par Roussignol Édition qui n'est autre qu'un deck building idéal pour introduire ce mode de jeu auprès des enfants. Et à en croire la réaction de Soan vis à vis de ce jeu, je pense qu'il va vite nous rejoindre dans nos parties plus expertes car je crois que nous avons un nouvel accro à cette dynamique de jeu !



PRINCIPE DU JEU


"AVIS A TOUS LES AVENTURIERS DU ROYAUME !

Moi le Roi Tenkin, vient de me faire dérober ma précieuse couronne par Titus le fourbe ! Aussi cruel que voleur, ce vil dragon se terre à présent au fond de sa sombre caverne. J'offre, à qui osera défier ses flammes, une place de choix dans mon armée de chevaliers."


Le jeu contient :

- 109 cartes dont 32 cartes alliés, 56 cartes pièces d'or, 20 cartes attaques du dragon ainsi qu'une carte potion. Parmi ces cartes, il y a des decks de base (32 cartes or et 8 cartes alliés).

- 1 plateau dragon

- 4 plateaux individuels joueurs avec une face commune à tous les plateaux et l'autre face représentant un héros unique et sa particularité

- 5 jetons cœurs

- 2 jetons boucliers

- 4 dés.



Commencez par choisir entre vous le niveau de difficulté facile ou difficile (seul le plateau individuel et la vie du dragon changent). Chaque joueur choisit le héros de son choix. En mode facile, tout le monde a le même héros qui n'a pas de capacité spéciale. En mode difficile, vous avez le choix entre 4 héros avec chacun un pouvoir qui lui est propre :

- Le chevalier : "Protecteur des faibles, il est l'aventurier qui saura intercepter un coup pour ses camarades". Il a plus de PV que les autres héros. Pendant la phase de rencontre, il peut défausser une carte allié pour donner un jeton bouclier à un autre joueur. Ce jeton fera qu'il prendra les prochains dégâts infligés au joueur qui a le bouclier.

- L'archer : "Aventurier rusé et furtif, il attaque sa cible à distance, ce qui lui évite d'être blessé par une contre-attaque de Titus". Ce pouvoir lui permet de ne pas avoir de PV en moins lorsque les symboles griffes sont présents sur les dés.

- Le mage : "Il est le soutien du groupe, c'est grâce à lui que tous les aventuriers doivent leur survie. Alliant magie destructrice et magie de soin, il saura trouver l'équilibre." Pendant une attaque, il peut décider de soigner un aventurier à la place d'infliger des dégâts à Titus. Il peut soigner un aventurier au choix d'autant de points que le nombre de dégâts que tu aurais dû infliger au dragon lors de ton attaque.

- La barbare :"Véritable force de frappe, elle représente le bras armé du groupe. Elle s'entraîne depuis toujours pour affronter les monstres du calibre de Titus". Son talent permet au joueur de lancer un dé supplémentaire à chacune de ses attaques.



Chaque joueur a un deck de base composé de 8 cartes pièce et de 2 cartes attaque que l'on mélange et que l'on place dans la pioche. Les cartes de départ ont la mention "base" dans leur coin supérieur gauche.



Un jeton cœur est placé au maximum de votre vie. Sur le plateau de jeu, on pose la carte potion qui permettra de vous soigner d'un PV à votre tour pour 2 pièces. Vous pouvez renouveler cette action autant de fois que vous le souhaitez et que vous pouvez pendant votre tour. Titus, lui, débute la partie avec 20 PV en mode facile ou 30 PV en mode difficile.


Toute les cartes restantes sont mélangées et forment la pioche caverne. Elles sont placées face cachée sur le plateau dragon. A savoir que l'on enlève des cartes selon le nombre de joueurs : Pour une partie à 2 joueurs, les cartes +2 et +3 sont rangées dans la boîte.



Les 5 premières cartes de la pioche sont dévoilées et placées sur les emplacements du plateau de jeu. Elles forment le chemin de la caverne et pourront être achetées en cours de partie. Si lors de la mise en place des cartes attaques du dragon apparaissent, il faut les remélanger à la pioche.



Enfin, le dernier joueur à avoir terrasser un dragon débute la partie. Il va commencer par tirer les 5 premières cartes de sa pioche. Il va alors pouvoir acheter des cartes dans le chemin de la caverne si il a assez d'or pour payer la carte. Il peut acheter plusieurs cartes s'il a assez d'or. Les cartes achetées ne sont pas jouées de suite, mais placées dans la défausse. C'est aussi à ce moment que l'on peut choisir de dépenser 2 or pour se soigner grâce à la carte potion du plateau de jeu.



Ensuite, si le joueur a dans sa main des cartes alliés, il va pouvoir attaquer Titus. Il y aura autant de lancés de dés que de cartes alliés. En effet, on les résout une par une. Pour chaque allié présent dans votre zone de jeu, il faudra lancer autant de dés que de symboles épées sur la carte.



Par exemple, si j'ai 2 cartes alliés, je les résous en ordre. La première a 1 épée, je lance alors 1 dé, je résous les effets, puis je joue mon deuxième allié qui lui a 2 épées. Je lance alors 2 dés et j'en résous les effets.


Si le ou les dés indiquent des griffes, cela veut dire que le dragon a évité vos coups et vous attaque en représailles. Le joueur perd donc 1 PV par face griffe sur l'ensemble des dés jetés avec cet allié.


Si le ou les dés indiquent des épées, bravo ! Votre attaque atteint Titus qui perd un point de vie par épée visible sur le dé. Mais attention, si plusieurs dés ont été lancés, on ne peut en choisir qu'un seul qui attaque Titus. Il faudra donc choisir le dé qui fait le plus de dégâts.



Une fois votre marché et vos attaques finies, les cartes jouées et non jouées vont à la défausse. Il faudra reprendre 5 cartes en main de sa pioche pour le tour suivant. Si la pioche d'un joueur est vide, il suffit de mélanger sa défausse qui forme la nouvelle pioche.


Vient ensuite le tour de Titus. Il va manger une carte de la caverne. Pour cela, il faut prendre la carte la plus proche de la défausse et la placer face cachée dans cette dernière. Puis on décale toutes les cartes restantes du chemin de la caverne vers la droite. On dévoile alors des nouvelles cartes de la pioche jusqu'à ce qu'il y en ait de nouveau 5 sur le chemin. Mais attention, si une carte attaque du dragon apparait, le héros qui vient de jouer ou l'ensemble des héros prennent des dégâts selon ce qui est indiqué sur la carte. Les cartes attaque du dragon sont résolues instantanément puis placées directement dans la défausse. Il ne faut pas remettre de carte sur le chemin après avoir résolu ces attaques du dragon.



C'est maintenant au tour du héros suivant de jouer.


La partie est gagnée si vous arrivez à battre Titus en descendant ses points de vie à KO. Vous perdez si l'un des joueurs n'a plus de PV ou s'il n'y a plus de cartes pour remplir le chemin de la caverne.


Alors pensez-vous être assez valeureux et courageux pour récupérer la couronne des griffes de Titus afin de demander au Roi votre place de chevalier royal ?



POUR QUI ?


"Kibrul" est un jeu de deck building à partir de 7 ans, pour 2 à 4 joueurs, pour des parties d'environs 20 minutes.


Il est disponible au prix de 25 euros chez Roussignol Editions.



LES PETITS PLUS


"Kibrul" a eu énormément de succès à la maison ! En effet, étant moi-même amatrice de deck building, je le trouve idéal pour initier les enfants à ce mode de jeu. Et je crois qu'ici cela a très bien fonctionné. Tous les copains de Soan qui sont venus à la maison n'ont pas eu d'autres choix que d'y jouer !


En même temps, un jeu où vous incarnez un héros qui de plus peut avoir des pouvoirs pour mettre à terre un dragon, c'est un thème qui plaît beaucoup aux enfants (notamment aux petits gars). Il faut se l'avouer, pour un adulte, le jeu est assez simple et les actions ne sont pas assez variées,(il n'y a que deux sortes de cartes), mais ça fonctionne du tonnerre chez les enfants et c'est vraiment un plaisir d'y jouer avec eux !



Le jeu est donc plutôt facile à la base, mais attention, la difficulté augmente grandement en mode difficile si vous tirez beaucoup de cartes attaques du dragon d'affilé ou que vous n'êtes pas chanceux aux dés. Vos points de vies peuvent diminuer à la vitesse de l'éclair. Et surtout, la fin de la pioche peut arriver très rapidement, il faudra donc gérer vos achats avec parcimonie.


Les illustrations du jeu sont topissimes pour les enfants et sans texte. De plus, la qualité est au rendez-vous.



LES PETITS MOINS


Quelques problèmes de traduction dans la règle qui n'est pas toujours claire. De plus, je ne trouve à aucun endroit dans la notice le nombre de cartes que l'on doit piocher au début de son tour. Mais ayant 10 cartes de base, j'en ai conclu qu'on jouait avec 5 cartes comme dans la plupart des decks building.


Une ou 2 cartes différentes auraient pu être sympa, comme avoir le droit de piocher une nouvelle carte.



L'AVIS DES MOUTIKS


Soan : "C'est mon jeu préféré en ce moment ! J'adore attaquer le dragon, et mon héros préféré c'est l'archer parce qu'il ne se fait pas toucher par les griffes du dé ! C'est trop la classe !"


L'avis de Maman Moutik : Merci Roussignol Editions de nous avoir permis de découvrir ce jeu qui a converti mon fils aux decks building ! Je pense que nous aurons bientôt un nouveau joueur pour nous aider à vaincre Voldemort et ses sbires dans le jeu "Harry Potter". Pour nous, c'est un énorme coup de cœur pour ce jeu qui n'est pas tout parfait, mais que l'on aime beaucoup et que l'on a pas fini de faire découvrir à notre entourage.



8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout