• Le Royaume des Moutiks

[ JEU D'ADRESSE ] Pas de pitié pour les monstres

Notre partenariat avec Helvetiq se poursuit avec cette fois-ci un jeu qui fait mouche à la maison : « Pas de pitié pour les monstres », un jeu coopératif d’Émilie et Jérôme Soleil, illustré par Kasia Fryza et édité chez Helvetiq, évidemment. Après y avoir joué un nombre incalculable de fois avec Alice, je suis en mesure de vous faire un retour sur ce qu'elle qualifie déjà comme son « jeu préféré ».



PRINCIPE DU JEU


«Vous jouez avec vos amis dans un quartier calme et paisible lorsque vous attrapez des monstres en train de s'introduire dans une maison ! Heureusement, la famille Papillon qui y vit est absente et vous êtes un expert en coups de pieds de monstre.


Vous n'avez pas votre équipement mais vous êtes déterminé à les éliminer un par un avec des balles, des chaussettes ou des seaux d'eau !»


« Pas de pitié pour les monstres » est un jeu d'adresse et de mémoire en coopération dans lequel les joueurs s'associent pour faire tomber les monstres qui envahissent la maison avant que tous les jetons cachés ne soient épuisés.



Dans la boîte, vous trouverez :

- 27 jetons

- 10 monstres sur socles

- 5 objets sur socles

- 2 dés (un violet et un orange).


Avant de débuter, le jeu recommande d'effectuer un petit échauffement qui a pour vocation de mettre les joueurs dans l'ambiance (et qui fait bien rire tout le monde).



Ensuite, on ouvre la boîte de jeu et on déplie les côté. Celle-ci se transforme en maison avec différentes pièces. On utilise une petite cale en carton pour bloquer chaque univers lorsque l'on change de pièce. On place cette maison au centre de la table (ou au milieu des joueurs si comme chez nous vous aimez jouer à même le sol).



Les jetons sont mélangés et disposés devant la maison face cachée. On débute la partie avec uniquement le dé violet.



On place ensuite les monstres à l'extérieur dans ce qui représente le jardin, en file indienne et par ordre numérique, sur le chemin qui mène à la porte d'entrée.



Le premier monstre fait son entrée dans la pièce. Placez-le où vous voulez. À son tour le joueur qui débute la partie lance le dé violet qui va lui indiquer une contrainte pour son lancé, comme se mettre sur un pied, fermer un œil, utiliser sa main non-directrice, faire une grimace, crier ou se boucher le nez.



Puis, le joueur pioche un jeton. La façon de le lancer sera différente en fonction du symbole :


- Une chaussette : Le joueur la lance par l'avant de la maison.

- Un ballon : Le joueur doit le lancer depuis la fenêtre latérale.

- Un seau d'eau : Le joueur doit le lancer depuis le toit, soit au-dessus de la pièce.

- Un monstre : On remet debout un monstre déjà touché.



Les jetons chaussettes, ballons et seaux sont défaussés, tandis que les jetons monstres restent dans la pioche face cachée. Le joueur lance donc le jeton en tentant de faire tomber le monstre avec. S'il y parvient, on retire le monstre et les jetons au sol, puis on déplie la pièce suivante. Cette fois-ci, ce n'est pas un, mais deux monstres qui y entrent et il en sera de même pour les pièces à venir, exceptée la dernière où il y aura 3 monstres.


La partie prend fin avec une victoire si les joueurs parviennent à faire sortir tous les monstres, ou avec une défaite si la pioche de jetons est épuisée et que des monstres sont encore présents dans la demeure de la famille Papillon.



Une variante vous propose de jouer avec le dé orange qui va ajouter ou non des objets fragiles dans la pièce, qui en cas de chute vous feront mélanger les jetons et ainsi perdre de vue l'emplacement des jetons monstres.



Le jeu peut se jouer en mode solo pour que l'enfant puisse s'entraîner seul à bien viser.


POUR QUI ?


« Pas de pitié pour les monstres » est un jeu de 1 à 6 joueurs, accessible à partir de 4 ans, pour des parties d'environs 20 minutes.



Il est au prix de 22,90 euros chez Philibert.


LES PETITS PLUS


Tout d'abord, « Pas de pitié pour les monstres » est un jeu vraiment trop mignon ! Sous couvert de cet univers peuplé de monstres, ces derniers n'en restent pas moins sympathiques et très attachants. Le fait qu'ils soient numérotés est un très bon point car cela permet de réviser les chiffres. Nous avons tous notre petit chouchou à la maison (sans grande surprise, celui d'Alice est Fraise Aglagla parce qu'elle a 4 ans comme elle, qu'elle est née dans un paquet de bonbons et qu'elle aime faire des bêtises...) et il faut dire que la partie narrative présente dans le livret de règles accentue cet effet, puisque chaque monstre a sa petite biographie de présentation qui accentue la dimension humoristique du jeu. Une excellente idée ! De plus, les illustrations, d’une manière générale, sont très accrocheuses et colorées.



Ensuite, quelle chouette idée que de transformer la boîte de jeu en maison 3D ! En plus d'être belle, elle reste très simple à monter, ce qui fait que le jeu peut très bien être sorti par l'enfant seul car il n'y a rien de bien compliqué. Le pliage est très solide et même après plusieurs tests, il ne bouge pas d'un pouce. En plus, cette jolie maison cadre bien le jeu et évite que les jetons ne volent dans tous les sens.



Enfin, les petites mimiques imposées par le dé violet avant les lancés ajoutent une bonne dose de rire. Certes, ils sont peu contraignants (ils ne nuiront pas à votre dextérité, ce qui reste plaisant pour les tout jeunes), mais ils rythment bien la partie. Quel que soit notre âge, il y a un côté jubilatoire d'être mis au défi de faire un lancé en se tenant sur une jambe, d'autant plus si celui-ci est victorieux et fait s'écrouler deux monstres d'un coup !



LES PETITS MOINS


Juste un détail minime, mais un petit ruban pour soulever le dernier volet de la maison aurait été le bienvenu car on a parfois du mal à l'attraper.



L'AVIS DES MOUTIKS


Je vous le disais dans l'intro, mais « Pas de pitié pour les monstres » connaîtra encore beaucoup de parties de jeu chez nous. Depuis qu'elle l'a découvert, Alice ne s'en lasse pas. Avec sa mécanique de jeu originale, son mode coopératif, les petits gages et une difficulté adaptable, le jeu garantit un moment joyeux et amusant pour tous. Un jeu simple tout en élégance où la tension monte doucement lorsque les munitions s’amenuisent. Une bonne entrée dans le monde des jeux de société pour les jeunes Moutiks et une excellente idée cadeau !



1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout