• Le Royaume des Moutiks

[ JEU D'OBSERVATION ] Sherlook



Lorsque j'étais enfant, il y a des jeux que je cherchais systématiquement dans les magazines ou livres de jeux, c'était les jeux des 7 erreurs ou 7 différences. J'en raffolais, et je vois que ce n'est pas passé de mode. Mes enfants ont pris la relève et recherchent à leur tour partout ces petits jeux d'observation. Alors quand nous avons vu chez Ludistri la sortie du jeu "Sherlook" de Silvano Sorrentino, illustré par Chiara Vercesi et édité chez Kaleidos Games, il a vite rejoint notre wishlist ! Et, bonheur suprême, le distributeur nous a proposé de le tester !


Revêtez votre casquette d'enquêteur et soyez attentifs aux moindres détails pour être le plus rapide à retrouver toutes les erreurs présentent sur les cartes.



PRINCIPE DU JEU


"Au commissariat, c'était un mythe. Rien n'échappe à ses yeux attentifs. Pour tous, il est simplement "Sherlook", l'enquêteur à la capacité d'observation infaillible. Pourrez-vous assumer son héritage ?

Vous venez de photographier une scène de crime. Vous vous éloignez une minute pour parler avec le lieutenant, et à votre retour catastrophe ! La nouvelle recrue a tout gâché ! Pouvez-vous trouver les différences entre les deux images ?"


La boîte de jeu comprend :

- 40 images quasi identiques. Ce sont des photographies de scènes de crime bourrées de détails qui sont toutes pratiquement identiques à part quelques petites différences qui sont indiqués au dos de chacune.

- 10 marqueurs de preuves numérotés de 1 à 10.

- 30 jetons marqueurs de points (10 jetons verts valant 3 points, 10 jetons jaunes valant 2 points et 10 jetons rouges valant 1 point).



Pour débuter, mélangez les 40 images de la scène de crime et formez une pioche sur le côté illustré vers le dessus au centre des joueurs. Placez à portée de main de tous les joueurs les 10 marqueurs de table. Les jetons de points sont à placer en 3 piles selon leur couleur. Face visible pour les jetons rouges et jaunes et face cachée pour les jetons verts.


Un joueur va retourner face visible le premier jeton vert de la pile. Celui-ci va indiquer comment placer les 2 photographies scène de crime (côte à côte, au hasard, endroit et envers...). La première carte de la pioche est défaussée (car certains malicieux pourraient déjà l'observer et prendre un train d'avance sur ses adversaires), puis les 2 images suivantes sont disposées sur la table dans le sens indiqué par le jeton vert.



À partir de ce moment, tous les joueurs les observent en même temps et cherchent les différences. Les joueurs gardent leurs observations secrètes. Lorsqu'un joueur pense avoir trouvé toutes les différences entre les 2 cartes, il s'empare du marqueur de preuves numérotés indiquant le nombre de différences qu'il a trouvé. Une fois qu'un joueur a pris un marqueur, il n'a plus le droit d'en changer.


Lorsqu'il ne reste qu'un joueur qui n'a pas de marqueurs numérotés en sa possession, le tour prend fin et ce dernier joueur n'a plus que 3 secondes pour acquérir un marqueur restant pour pouvoir participer au décompte des points. Chaque joueur aura donc un marqueur différent.



On retourne les cartes sur la face noire pour découvrir les différences cumulées sur les 2 cartes :

- Le jeton vert est gagné par le joueur (s'il y en a un) qui a pris le marqueur correspondant au nombre exact de différences.

- Le jeton rouge est gagné au joueur (s'il y en a un) qui a pris le marqueur le plus proche par au-dessus du nombre réel de différences. S'il n'y en a pas, il revient au joueur ayant gagné le jeton vert.

- Le jeton jaune est gagné par le joueur (s'il y en a un) qui a pris le marqueur le plus proche par au-dessous du nombre réel de différences. S'il n'y en a pas, le jeton est donné au joueur ayant gagné le jeton vert.



Si aucun joueur n'a identifié le nombre exact de différences, le ou les jetons non attribués sont remis dans la boîte.


À la fin du tour, les 2 cartes scènes du crime sont défaussées, les marqueurs sont tous remis en jeu et l'on remet le nouveau tour en place.



Au bout de 10 tours (lorsque tous les jetons verts ont été joués), la partie prend fin et chaque joueur fait le calcul de ses points. Le vainqueur est le joueur qui totalise le plus de points. S'il y a égalité, c'est le joueur possédant le plus de jetons verts qui gagne. Et s'il y a encore égalité, les joueurs n'ayant pas pu se départager jouent un onzième tour.



POUR QUI ?


"Sherlook" est un jeu pour 2 à 6 joueurs, à partir de 8 ans (mais possible de l'adapter aux plus jeunes qui seront ravis d'y jouer), pour des parties d'environ15 à 30 minutes.


Il est disponible chez Philibert au prix de 18,90 euros.




LES PETITS PLUS


"Sherlook" est un jeu d'observation et de rapidité fun et ludique qui se jouera aussi bien en famille qu'entre amis. Il y a une petite pointe de nostalgie lorsqu'on y joue. Cela nous a rappelé notre enfance et les jeux de différences que nous affectionnions tant.


La mécanique est simple, facile à mettre en place et pas compliqué à jouer. Ici, les enfants ont également adoré enchaîner les parties. Soan a tout de suite compris les règles et pour Lindsay qui n'a que 4 ans, nous l'avons un peu adapté et laissant les cartes côte à côte et dans le même sens pour que ce soit plus facile pour elle de se repérer dans l'espace. Nous avons aussi fait sauter la règle des 3 secondes pour prendre un marqueur de preuves lorsque c'était elle la dernière à devoir le prendre (nous lui avons laissé le temps qu'elle voulait).



Par contre, quel gros plus de ne pas mettre les cartes dans le même sens. Il faut avouer que l'on est complètement désorienté et il faut réorganiser notre façon d'observer les cartes pour repérer les indices.


Autre point positif, le matériel est de très bonne qualité. Les cartes scènes de crime sont grandes et bien illustrées. C'est très ludique et autant certains indices vous sauteront aux yeux (comme par exemple une pelote de laine rajoutée), autant il faudra y regarder à deux fois pour en repérer d'autres (comme la rangée de perles supplémentaires dans le collier). Mais c'est la vitesse qui rend encore plus exaltant le jeu, car il vous faudra être rapide. Vous pouvez bluffer et vous emparant rapidement d'un marqueur pour mettre la pression à vos adversaires tout en espérant ne pas être trop loin du bon compte de différences qui peut être d'une ou de huit...


Nous n'y avons joué pour l'instant qu'en petit comité, mais je pense qu'en étant plus nombreux le jeu n'est encore que meilleur car la compétition est rude et les points se font rares.


Enfin, j'adore l'univers ! Le titre qui vous révèle directement que vous serez à l'affut d'indices, le thème des cartes avec les scènes du crimes, et les marqueurs de preuves. Tout est vraiment bien pensé !



LES PETITS MOINS


Plus vous y jouerez, plus vous saurez où chercher les différences, mais pas d'inquiétude, le fait de ne pas placer les cartes côte à côte dans le même sens relèvera la difficulté et vous n'êtes pas à l'abris d'affronter un vrai Sherlock Holmes en herbe !



L'AVIS DES MOUTIKS


Lindsay : "Moi j'aime bien trouver les différences, mais ce que je préfère, c'est les trouver avant tout le monde !"


Soan : "J'aimerais jouer tout le temps à ce jeu ! J'aime bien devoir être rapide et c'est drôle des fois comment on ne voit pas certaines différences. Je serais peut être enquêteur plus tard parce que je suis fort à ce jeu, et je trouve plein de différences !"


L'avis de Maman Moutik : Si vous cherchez un jeu d'ambiance, simple, efficace et qui plaira à un large publique, "Sherlook" est parfait ! Ce qui est sûr, c'est que vous passerez un bon moment en y jouant. Les règles sont en plus facilement malléables pour les plus jeunes ce qui est top pour y jouer avec toute la famille. Soan, lui, a vite compris qu'il fallait être rapide à attraper un marqueur et surtout que s'il prenait un plus petit que celui qui s'emparait du premier il avait peut être plus de chances de marquer 2 points si le marqueur exact est tiré (ça cogite déjà pas mal pour ne pas perdre à cet âge-là). On ne peut pas s'empêcher de débriefer après pour voir qui avait trouvé quels indices. Nous vous le recommandons très chaudement !



7 vues0 commentaire