• Le Royaume des Moutiks

[ JEU D'OBSERVATION ] Maiko

Dernière mise à jour : mars 26



Vous commencez à connaître ma passion du Japon, alors quand Don't Panic Games nous a demandé si nous étions intéressées de découvrir le magnifique jeu "Maiko", je ne vous cache pas que j'ai sauté de joie. Ce jeu est tout simplement magnifique, bourré d'élégance et en plus, il est super à jouer. Il a remporté l'adhésion de tous à la maison. Je vous parle de ce sublime jeu crée par Cécile Langlais et Ludovic Maublanc, dont l'esthétique brille grâce à Jemma Salume et qui vous permettra enfin d'avoir une chance de gagner au memory contre vos enfants.



PRINCIPE DU JEU


Tout d'abord, savez-vous ce qu'est une Maiko ? C'est une apprentie Geisha dont le but est de devenir une femme qui excelle dans les arts traditionnels japonais tels que la danse, la musique ou encore l'art de porter le kimono. Pour cela, elle séjourne dans une Okiya, une maison de Geishas, où elle reçoit sa formation.


"Maiko" est donc un jeu de mémoire où vous incarnerez une apprentie Geisha pendant l'Ere Meiji (1867- 1912). Vous allez devoir, au travers d'un memory, révéler les paires d'objets représentants les neufs arts des Geishas.



Le jeu est composé :

- d'un plateau de jeu

- 4 plateau Maiko (blanc, violet, rose et vert)

- 4 cartes professeur

- 81 tuiles (9 tuiles amis et 72 tuiles objets : 9 paires d'objets par couleur)

- 16 jeton Kamon

- 1 jeton "premier joueur".


Chaque joueur commence par choisir sa couleur et prend le plateau correspondant, ainsi qu'un jeton Kamon. Placez les quatre professeurs à côté du plateau de jeu. Ces derniers vous aideront en échange de jetons Kamon. Placez toutes les tuiles face cachée de façon aléatoire sur le plateau de jeu. Pour une fois, ce n'est pas au joueur le plus jeune de commencer, mais au contraire au plus âgé (les japonais respectent beaucoup les anciens).



Le premier joueur va retourner 2 tuiles du plateau de jeu. Plusieurs possibilités vont s'offrir à lui :

- Il retourne une paire d'objets identiques de sa couleur : Il peut les placer sur la case correspondante de son plateau personnel.

- Il retourne un paire d'objets identiques, mais d'une ou deux couleurs différentes : Il devra quand même les placer sur son plateau personnel, même si aucun des objets n'est de sa couleur.

- Il retourne une tuile ami : Il laisse ce dernier face visible sur le jeu, et il empoche un jeton Kamon. Son tour prend fin de suite. Si le joueur avait déjà retourné une autre tuile avant la tuile ami, il la retourne face cachée.

- Il ne trouve pas d'objets identiques : Il laisse les tuiles à leurs places, faces cachées.


À savoir que lorsque le joueur trouve une paire, son tour continue.


À n'importe quel moment de son tour de jeu, un joueur peut utiliser un de ses jetons Kamon pour demander l'aide d'un professeur. Il fait l'action du professeur, puis poursuit son tour normalement. Les professeurs sont au nombre de 4 et ont chacun leur spécialité :

- Danna, la protectrice : Le joueur peut révéler n'importe quelle tuile du plateau. Il doit la placer sur son plateau personnel que la tuile soit de sa couleur ou non. S'il retourne une tuile ami, elle reste face visible et le joueur prend alors un jeton Kamon, mais son tour s'arrête instantanément.

- Osakan, le maîtresse des lieux : Il permet à un joueur de prendre une tuile objet de sa couleur sur l'un des plateaux de son ou ses adversaires.

- Oneesan, la grande sœur : Elle permet de regarder secrètement 6 tuiles du plateau sans les révéler aux autres. Le joueur les regarde discrètement, puis les replace face cachée aux mêmes emplacements.

- Sabanto, le serviteur : Il vous permettra de balayer n'importe quelle tuile de votre plateau. Idéal pour enlever les tuiles qui ne sont pas de votre couleur.



Sur votre plateau de jeu, au bout de chaque lignes et colonnes, vous verrez des symboles qui seront également une aide dans votre apprentissage. Si vous complétez une colonne, vous recevrez un jeton Kamon. Cette action ne sera possible à rejouer dans la même colonne que si l'un des emplacements de cette colonne a préalablement été vidé, puis rempli de nouveau. Si vous complétez une ligne, vous pourrez balayer une tuile de chaque emplacement de cette ligne, soit jusqu'à 3 tuiles. Idem que pour les colonnes, cette action ne pourra se renouveler que si une case est vidée d'une tuile, puis de nouveau remplie.



La partie prend fin lorsqu'un joueur complète toutes les cases de son plateau (même si ce ne sont pas avec les tuiles de sa couleur). Il peut balayer sa ligne et utiliser son dernier jeton Kamon. Même si lors de ses dernières actions il vide une case et que son plateau n'est plus complet, la partie prend fin quand même. On termine le tour de manière à ce que chaque joueur ait joué le même nombre de tours.


Il ne reste plus qu'à compter ses points et pour cela, rien de plus simple :

- + 1 point par tuile de sa couleur

- - 1 point par tuile qui diffère de sa couleur.


S'il y a égalité, c'est le joueur qui a le plus de tuiles de sa couleur qui gagne. La Maiko qui aura le plus de points remporte la partie et devient Geisha !



POUR QUI ?


"Maiko" s'adresse à tous les joueurs à partir de 9 ans (mais Lindsay, 4 ans, adore y jouer et commence même déjà à bien comprendre les subtilités des professeurs et les actions qu'elle peut effectuer grâce à eux).

Prévoyez des parties d'environ 30 minutes pour 2 à 4 joueurs. Il est disponible au prix de 27 euros sur le site Philibert.



LES PETITS PLUS


"Maiko" s'adresse à un large public. Il est mentionné sur la boîte qu'il est conseillé à partir de 9 ans, mais c'est un jeu familial et comme je vous le disais juste avant, Lindsay 4 ans y joue avec plaisir. Lors de la dernière partie, c'est elle qui a retrouvé le plus de paires, mais elle a aussi fini avec un score négatif de - 1 car elle prenait toutes les paires d'objets qu'elle trouvait, peu importe la couleur. Elle nous aussi imité dans dans notre application des actions des professeurs et nous l'avons bien sûr aidée un peu pour se débarrasser de quelques tuiles qui n'étaient pas de sa couleur.



Mais quelle agréable surprise de pouvoir jouer à un jeu de memory en famille en ayant une chance de gagner contre ses enfants. En effet, le fait de pouvoir se débarrasser de certaines tuiles ou encore de pouvoir se servir directement sur le plateau d'un autre joueur équilibre les chances de gagner car depuis quelques temps, dès qu'il s'agit de jouer à un jeu de mémoire avec les enfants, je me fais battre à plate couture. Alors ici, avec 81 tuiles et des malus lorsque l'on trouve une couleur qui ne nous appartient pas, je n'étais pas prête à gagner une seule partie en comptant seulement sur ma mémoire de trentenaire.


"Maiko" est également un jeu zen, pas de pression ou de stress, à part peut-être la frustration d'oublier les tuiles que l'on a vu à peine retournées.



Le plateau de "Maiko" est superbement illustré, mais ce n'est pas que pour faire beau. En effet, les décors, les détails et les amis qu'on laisse face visible sont également des points de repère pour se souvenir de l'endroit où l'on a aperçu telle ou telle tuile. Par exemple, j'ai repéré mon éventail violet au-dessus de l'oiseau bleu, je me rappellerais à mon tour où il se trouve.


Il y a plusieurs façon de gagner à "Maiko" car le premier à finir son plateau ne sera pas obligatoirement le gagnant. C'est un jeu de mémoire, mais également de stratégie. Serez-vous plutôt très rapide à prendre toutes les paires que vous repérez et essaierez-vous de vous débarrassez de vos tuiles malus afin que vos adversaires ne puissent pas les récupérer ? Ou alors prendrez-vous votre temps pour ne récupérer que les tuiles de votre couleur ? Saurez-vous bien gérer vos kamon ?



Enfin, un gros gros gros plus pour les illustrations que je trouve magnifiques et vraiment dans l'esprit japonisant, ainsi que sur la qualité du matériel qui est vraiment topissime.



LES PETITS MOINS


C'est le même problème que pour les autres memory... Qu'est ce que ça prend du temps d'installer toutes ces tuiles ! Et surtout... Où est donc passée ma mémoire ?



L'AVIS DES MOUTIKS


Lindsay : "Moi, j'aime bien m'habiller en japonaise ! En plus, j'ai la même poupée que sur la boîte. Le memory c'est mon jeu préféré !". Et quand on la voit jouer, on comprend pourquoi !


Soan : "Il est trop cool ce jeu de memory ! En plus, on peut utiliser des pouvoirs pour gagner encore plus de tuiles ! Il y a vraiment des jardins au milieu des maisons au Japon ?"


L'avis de maman Moutik : "Maiko", en plus d'être un jeu agréable à jouer en famille, est magnifique ! C'est un immense coup de cœur personnel en raison de ma passion pour la culture japonaise. Avec Papa Moutik, nous avons passé notre voyage de noces au Japon et les enfants nous en reparlent souvent. Ce jeu devient donc un super moment de partage pour une destination que nos Moutiks rêvent déjà de découvrir, mais aussi riche en souvenirs pour nous. Et oui Soan, les anciennes maisons japonaises ont des jardins intérieurs ! Nous nous sommes baladés à Gion qui est le quartier des Geisha à Kyoto et nous avons même eu un repas animé par des Geishas. Oui les Moutiks, un jour nous y retournerons tous ensemble !



17 vues0 commentaire