• Le Royaume des Moutiks

[ JEU DE SOCIÉTÉ ] Princesse au petit pois - Dans son lit à bascule

Mis à jour : mars 26



Voici le second jeu que nous avons eu grâce à l'offre Haba "2 jeux achetés = 2 jeux offerts". C'est ma mère qui a profité de l'offre et qui a offert le jeu à sa petite fille.


Il s'agit donc de "Princesse au petit pois - Dans son lit à bascule" de Liesbeth Bos et royalement illustrée par Marina Ranchner.


Je vous fais découvrir ce joli jeu inspiré du célèbre conte de fées danois, écrit par Hans Christian Andersen, qui a fait chavirer le cœur de nos Moutiks.



PRINCIPE DU JEU


"Paola, la princesse au petit pois, est bien fatiguée mais elle n'arrive pas à s'endormir. Ce soir, son lit de princesse vacille dans tous les sens : un petit pois serait-il caché en dessous ? Paola pourra peut-être mieux dormir si elle empile dans son lit quelques matelas, couettes et oreillers en plus.

Aidez Paola, la princesse au petit pois, à superposer ses oreillers, matelas et couettes pour qu'elle s'endorme plus facilement. Mais en empilant tout ça, faites bien attention à ce que la princesse au petit pois ne tombe pas du lit !"


"Princesse au petit pois" est donc un jeu d'adresse qui se joue avec des cartes.


Le jeu est composé de :

- un lit de princesse (la partie inférieure de la boîte de jeu).

- Paola, la princesse au petit pois.

- 36 cartes de literie (12 oreillers, 12 couettes et 12 matelas).

- 1 carte dessous de lit.

- 1 petit pois chancelant aimanté.

- Le conte de la princesse au petit pois.


Pour commencer la partie, placez le petit pois aimanté sous la boîte inférieure du jeu, à peu près au centre, sur la couronne. Grâce à ce petit pois la boîte du jeu sera bancale. Vous pouvez alors placer la carte dessous de lit dans la boîte, puis vous distribuez 5 cartes à chaque joueur. Les cartes restantes serviront de pioche.



Prenez la première carte de la pioche et placez-la en travers de la boîte, puis, placez Paola debout sur le dessin de la couronne.Ensuite, c'est au tour de votre/vos adversaire(s) de jouer.


Pour gagner, il faudra être le premier à se débarrasser de ses 5 cartes. Vous devrez poser une de vos cartes sur celle disposée sur le lit et recouvrir avec celle-ci le petit pois illustré sur celle du dessous sans déplacer ni faire tomber la princesse.


Une fois la carte posée, déplacez Paola sur la nouvelle couronne. Attention, vous ne pouvez pas disposer n'importe qu'elle carte. Il faut que la couleur et la pièce de literie soit différente de celle déjà en place. Par exemple, si la princesse est sur un oreiller bleu, vous devrez placer un matelas ou une couverture jaune, verte ou rose. Un oreiller vert ou une couverture bleue ne seront pas acceptés.


Si vous réussissez votre tour, c'est au prochain joueur de tenter sa chance. Si vous loupez et qu'une ou plusieurs cartes tombe sur la carte, vous récupérez votre carte et les autres cartes son mises de coté face visible dans la défausse. Paola est replacée sur la couronne de carte du haut du lit.



Si vous n'avez pas de possibilité de jouer, vous tirez une carte dans la pioche. Si les cartes ou la princesse tombent dans le lit et pas sur la table, vous avez de la chance et continuez votre tour comme si de rien n'était.


Lorsqu'un joueur s'est débarrassé de ses 5 cartes, cela veut dire que la pile de literie est assez haute. La princesse va s'allonger. Ce faisant, si aucune carte ne tombe, vous avez gagné et la princesse ne sens plus le petit pois. Elle va donc dormir d'un sommeil de plomb. Si une, plusieurs cartes ou Paola tombent, vous reprenez la dernière carte et la partie continue jusqu'à ce que la princesse puisse faire de beaux rêves.



POUR QUI ?


C'est un jeu à partir de 4 ans (avant c'est possible aussi bien sûr) pour 2 à 4 joueurs et pour une partie d'une durée d'environ 10 à 15 minutes. Le jeu est possible seul aussi et l'enfant va pouvoir essayer de disposer le plus de cartes possible sans faire tomber la pile.

Il est au prix de 10,90 euros chez Philibert.



LES PETITS PLUS


Un prix mini pour un jeu sympathique qui plaît énormément à mes Moutiks. Le fait de connaître le conte les inspire d'autant plus.


J'aime le fait que le plateau de jeu soit la boîte en elle-même. C'est un petit format qui permet de l'emporter partout. De plus, la boîte métallique est très joliment illustrée. J'adore ses couleurs toutes douces. Le jeu est jouable partout, il suffit juste d'avoir une surface plate pour poser la boîte bancale. Même pas besoin d'une grande surface de jeu. Le top quoi !


Les enfants vont devoir apprendre à doser leurs gestes afin de ne pas être trop brusques lorsqu'ils posent la carte, de même lorsqu'il faut replacer la princesse. C'est une chose qu'ils comprennent très vite car malheur à eux si la princesse tombe. Leur concentration et leur adresse seront donc mises à l'épreuve.



Le jeu possède aussi des règles plus simples pour les plus jeunes, comme poser les cartes face visible devant eux pour qu'on puisse les guider. Ou bien encore, ils peuvent poser Paola directement allongée sur l'illustration de la couronne plutôt qu'en position debout qui peut être plus hasardeuse. Enfin, on peut aussi ne pas masquer le petits pois ce qui laisse plus de possibilités pour déposer les cartes. Ces règles permettent aux petits et aux grands de jouer ensembles.



LES PETITS MOINS


Je trouve que le jeu n'est pas assez bancal. Les cartes tombent rarement, même lorsque j'essaie de mettre le joueur suivant en difficulté. Ou alors, nous sommes vraiment trop forts ;)



L'AVIS DES MOUTIKS


Lindsay : "Moi aussi je suis une princesse, il ne faut pas mettre de petit pois dans mon lit sinon je ne pourrais pas dormir ! Sauf si je le mange ! J'aime bien les petits pois carottes !"


Soan : "Il est cool le jeu, je suis trop fort, la princesse elle tombe jamais avec moi !"


L'avis de maman Moutik : Les enfants ont véritablement craqué sur ce jeu et me demandent d'y jouer au moins une fois par jour depuis que nous l'avons. C'est vraiment un jeu idéal pour un cadeau : petit, beau, de qualité, à prix mini et qui amusera follement tous les enfants.



Allez, pour votre plus grand plaisir, je finirais en vous mettant le conte de "La Princesse au petit pois" :



Il était une fois un prince qui voulait épouser une princesse, mais une vraie princesse. Il fit le tour de la Terre pour en trouver une mais il y avait toujours quelque chose qui clochait ; des princesses, il n'en manquait pas, mais étaient-elles de vraies princesses ? C'était difficile à apprécier ; toujours une chose ou l'autre ne lui semblait pas parfaite. Il rentra chez lui tout triste, il aurait tant voulu rencontrer une véritable princesse. Un soir, par un temps affreux, éclairs et tonnerre, cascades de pluie que c'en était effrayant, on frappa à la porte de la ville et le vieux roi lui-même alla ouvrir. C'était une princesse qui était là, dehors. Mais grands dieux ! de quoi avait-elle l'air dans cette pluie, par ce temps ! L'eau coulait de ses cheveux et de ses vêtements, entrait par la pointe de ses chaussures et ressortait par le talon… et elle prétendait être une véritable princesse !

« Nous allons bien voir ça », pensait la vieille reine, mais elle ne dit rien. Elle alla dans la chambre à coucher, retira toute la literie et mit un petit pois au fond du lit ; elle prit ensuite vingt matelas qu'elle empila sur le petit pois et, par-dessus, elle mit encore vingt édredons en plumes d'eider. C'est là-dessus que la princesse devait coucher cette nuit-là. Au matin, on lui demanda comment elle avait dormi. « Affreusement mal, répondit-elle, je n'ai presque pas fermé l'œil de la nuit. Dieu sait ce qu'il y avait dans ce lit. J'étais couchée sur quelque chose de si dur que j'en ai des bleus et des noirs sur tout le corps ! C'est terrible ! » Alors ils reconnurent que c'était une vraie princesse puisque, à travers les vingt matelas et les vingt édredons en plumes d'eider, elle avait senti le petit pois. Une peau aussi sensible ne pouvait être que celle d'une authentique princesse. Le prince la prit donc pour femme, sûr maintenant d'avoir trouvé une vraie princesse, et le petit pois fut exposé dans le cabinet des trésors d'art, où l'on peut encore le voir si personne ne l'a emporté. Et ceci est une vraie histoire.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout